La pénurie d’eau en Afrique : une bataille de longue haleine

Si la pénurie d’eau est un problème grave qui touche plus de 748 millions de personnes dans le monde, aucune région n’a été plus touchée que l’Afrique subsaharienne. La pauvreté est devenue une épidémie dans certaines parties de l’Afrique en raison de l’instabilité politique, des conflits ethniques et d’un manque général de ressources nécessaires comme de l’eau salubre, propre et correctement désinfectée. Life ONG, une organisation caritative qui travaille principalement en Afrique, nous dévoile des faits sur la crise de l’eau dans ce continent.

Des faits surprenants sur la crise de l’eau en Afrique

L’augmentation de la pollution et la destruction des bassins hydrographiques ont contribué à une diminution de l’eau douce. Il est important de comprendre comment et pourquoi la crise de l’eau s’est produite en Afrique pour impliquer davantage de personnes dans cette cause. Pour cela, Life ONG nous cite quelques faits intéressants sur la crise de l’eau en Afrique et comment il est possible de nous impliquer et faire une différence dans la vie de millions d’hommes, de femmes et d’enfants. Savez-vous que 14 pays africains souffrent du stress hydrique ? Ce phénomène survient lorsque les ressources en eau d’une région sont insuffisantes pour répondre aux besoins de ses populations.  Le stress hydrique peut avoir un certain nombre de causes, telles que le changement climatique et la modification des régimes climatiques. En Afrique, 14 pays connaissent un stress hydrique. Si rien n’est fait pour prévenir cette situation, on devrait s’attendre à ce que 11 autres pays subissent une crise d’eau au cours des prochaines années.

Les statistiques ont montré qu’environ 40 % de l’Afrique subsaharienne n’a pas accès à l’eau potable. L’Afrique du Nord a fait de grands progrès pour fournir de l’eau potable et propre à ses habitants. Aujourd’hui, l’Afrique du Nord a une couverture de 92% et ce nombre ne cesse d’augmenter. Malheureusement, le défi se pose au niveau de l’Afrique subsaharienne qui n’a qu’une couverture de 61 %. Cela signifie que 40 % de l’Afrique subsaharienne n’a pas accès à une source d’eau potable.

En plus de la rareté de cette ressource vitale, en 1997, près de la moitié de la population africaine a souffert d’une maladie hydrique causée par l’utilisation ou la consommation d’eau polluée. Environ la moitié de la population africaine souffrait d’au moins une maladie grave liée à l’eau et de nombreuses personnes dans la région continuent encore à souffrir des effets d’une eau insalubre. Parmi les épidémies d’origine hydrique, le choléra, la dysenterie amibienne, la typhoïde et l’hépatite ont été les plus répandus.

Comment s’impliquer ?

Alors que la crise de l’eau en Afrique devient de plus en plus connue, des personnes venant des 4 coins du monde participent à faire une différence dans la vie de millions de familles africaines.  Pour plus d’informations sur la façon de contribuer à une œuvre caritative pour l’Afrique, contactez Life ONG dès aujourd’hui.