Énergie solaire : un film de fenêtre qui capte et libère de l’énergie

Cela fait déjà quelques années, que nous avons entendu parler du système MOST (MOlecular Solar Thermal), dans lequel l’énergie solaire est stockée dans un milieu liquide, puis libérée sous forme de chaleur. Aujourd’hui, cette technologie a été appliquée à un film transparent qui pourrait être utilisé à l’intérieur des fenêtres des bâtiments. Retour sur cette innovation avec Isowatt, société spécialisée dans les solutions solaires.

Une technologie susceptible de révolutionner l’industrie des panneaux solaires

Pendant les chaudes journées d’été, le soleil rayonne fortement et crée une température désagréablement élevée que ce soit pour les personnes, les animaux ou même les plantes. Dans de telles situations, il peut être presque insupportable de rester à l’intérieur de sa maison ou de sa voiture. De l’autre côté, l’utilisation des systèmes énergivores tels que les climatiseurs et les ventilateurs, bien qu’ils permettent de rafraîchir les habitations, ne sont pas optimum puisqu’ils dépendent d’autres formes d’énergie non renouvelables. Pour cela, les chercheurs de l’Université de technologie Chalmers ont proposé une nouvelle méthode qui utilise la chaleur du soleil et la répartit uniformément.

Le film “MOlecular Solar Thermal”

Développé par un groupe de chercheurs à l’Université Chalmers de Suède, le film dit MOST (MOlecular Solar Thermal) incorpore une molécule de norbornadiène-quadricyclane. Il s’agit d’une technologie qui pourrait révolutionner l’industrie des panneaux photovoltaïques. Une fois que le soleil se lève le matin et que ses rayons entrent en contact avec le film, les molécules absorbent l’énergie solaire. Lorsque ces dernières capturent une partie des photons entrants, leur arrangement moléculaire change, mais gardent les mêmes atomes.

Par conséquent, non seulement le film devient complètement incolore, mais il empêche aussi une grande partie de la chaleur solaire d’entrer dans la pièce. L’intérieur du bâtiment reste ainsi plus frais, ce qui réduit la nécessité du recours à la climatisation.

Le soir, quand les rayons du soleil n’atteignent plus le film, les molécules reviennent à leur forme initiale, en libérant l’énergie stockée sous forme de chaleur pendant huit heures au minimum, ce qui réduit la nécessité de l’usage des systèmes de chauffage. L’objectif de cette technologie étant de créer un environnement intérieur agréable, même lorsqu’il fait plus chaud ou plus froid, sans avoir à consommer beaucoup d’énergie.

Seul bémol, cette technologie pourrait être assez onéreuse. Cependant, les scientifiques travaillent actuellement sur l’amélioration de la concentration du film en tentant de réduire les coûts. D’après Isowatt, cette technologie est toujours en phase d’essai, elle sera dédiée dans un premier temps aux maisons, mais on pourrait voir ses champs d’application s’étendre pour atteindre les aéroports, les complexes, les bureaux, etc. Puisque les systèmes de chauffage et de climatisation utilisés actuellement dans ces lieux ne suivent souvent pas les fluctuations rapides de température, il ne reste qu’attendre l’arrivée de cette innovation en France.