Quelle chirurgie pour corriger les oreilles décollées ?

La chirurgie qui consiste à corriger les oreilles décollées s’appelle l’otoplastie. Les chirurgiens de la Clinique des Champs Elysées rappellent que cette intervention est possible dès l’âge de 7 ans à une seule condition. Que ce soit à la demande de l’enfant et non pas de ses parents. De nombreuses personnes sont complexées par leurs oreilles décollées.

Il y a deux déformations principales dans les oreilles décollées

La première, c’est celle qui va véritablement décoller l’oreille de la tête, c’est ce qu’on appelle l’hypertrophie de la conque. La conque est la zone qu’il va falloir corriger. Le deuxième défaut le plus souvent constaté est l’absence de relief au niveau de l’anthélix. Le but de l’intervention va être de recréer une plicature de l’antélix avec des reliefs plus anatomiques et plus naturels.

Dans un premier temps le chirurgien trace le dessin qui servira de modèle pour l’incision. Puis il infiltre le produit anesthésiant qui permet de séparer la peau des cartilages sur les phases antérieures et postérieures de l’oreille.

Après l’incision, le chirurgien sépare la peau du cartilage et va chercher le muscle auriculaire postérieur qu’il va retirer pour pouvoir créer de la place pour faire basculer l’oreille. Certaines personnes sont capables de faire bouger leurs oreilles grâce à ce petit muscle.

Le modelage du cartilage de l’anthélix

Pour cela le chirurgien redécolle une fois encore la peau du cartilage avant de le rapper.

Par un petit mouvement de va-et-vient, le chirurgien rappe le cartilage de l’anthélix afin de lui imposer avec des fils de suture la forme qu’il souhaite. Il le fragilise, retirer le cartilage permet de le rendre plus souple. Le but est d’obtenir un bel arrondi car s’il est trop vertical, cela risque de ressembler à des oreilles de lutins. Point par point, il faut à présent suturer le cartilage pour ensuite rapprocher l’oreille de la tête.

Le chirurgien va alors hyper corriger l’enfouissement de la conque de telle sorte que lorsque dans quelques mois l’oreille se redécollera spontanément, elle reste toujours bien recollée. Le médecin applique ensuite des compresses d’eau froide, du gras et passe au deuxième côté. Après une autre demi-heure sur l’oreille droite, l’intervention s’achève.

Les pansements seront retirés quatre jours plus tard et le patient devra porter un bandeau un mois environ le temps de la résorption des fils.

Ce n’est qu’après trois mois que le patient verra le résultat définitif.