L’agriculture : le cœur névralgique de l’économie du Pays Basque français

Le Pays Basque est une région historique, située à cheval entre l’Espagne et la France. Avec une superficie totale de 3000 km², le Pays Basque français (ou Pays Basque Nord) représente 15% de ce territoire. Il est composé de trois provinces : le Laboud, la Basse Navare et la Soule. Le Pays Basque français a une tradition agricole particulièrement prégnante. Le secteur agricole demeure, encore aujourd’hui, le principal moteur de l’économie de la région.

Données générales sur l’agriculture en France : un secteur performant malgré les difficultés

La filière agricole reste dynamique en France, malgré une baisse du nombre d’agriculteurs et d’exploitations agricoles observée depuis plusieurs années.

En 2017, la valeur de la production agricole française s’élevait à 71,1 milliards d’euros. La France détient une agriculture parmi les plus performantes et dynamiques d’Europe. A l’échelle internationale, la France est le plus important producteur de fibre de lin et le deuxième producteur de vin.

L’agro-alimentaire demeure un de principaux moteurs de l’économie française. Avec un excédent commercial de plus de 6 milliards d’euros en 2016, la filière agro-alimentaire est le troisième secteur économique le plus important, derrière les produits chimiques et cosmétiques, et les équipements de transport.

 

L’essor de l’agriculture biologique

On observe depuis quelques années un développement de l’agriculture biologique en France. En effet, le nombre d’exploitations d’agriculture biologique a connu ces dernières années une forte augmentation.

Selon les données de l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique, la surface des exploitations agricoles biologiques était en 2017 de 1 777 727 hectares. En 2016, ce chiffre était de 1 538 047 hectares. Le secteur de l’agriculture biologique a généré près de 134 500 emplois directs sur l’année 2017. Depuis 2012, la création d’emplois directs dans cette filière a constamment augmenté, de 9,5% par an en moyenne.

Ce développement concerne aussi bien les productions végétales que les productions animales. Ainsi, le nombre de vaches élevées dans des exploitations bio a enregistré une croissance de 18% et l’élevage caprin de 14%, entre 2016 et 2017. Dans un contexte général difficile pour l’agriculture, la filière biologique se porte donc bien.

Ce développement de l’agriculture biologique est une réponse à une demande des consommateurs, de plus en plus soucieux de consommer des aliments de qualité et naturels.

Quatre régions concentrent plus de la moitié (60%) des exploitations d’agriculture biologique : l’Auvergne-Rhône-Alpes, les Pays de la Loire, l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine.

 

Pays basque français : une tradition agricole fortement ancrée

Une dynamique agricole plus importante que dans le reste de la France

Malgré une urbanisation croissante, le Pays Basque reste une région majoritairement rurale et montagneuse.

Dans un contexte national difficile, l’agriculture demeure le premier secteur économique du Pays Basque français. La part de l’agriculture dans l’économie de la région est très importante. En effet, selon un rapport établi en 2014 par une association basque de développement durable et agricole, Euskal Herriko Laborantza Ganbara, il y a au Pays Basque français une ferme pour 64 habitants, soit deux fois plus que dans le reste de la France.

Les activités agricoles se concentrent principalement dans les zones montagneuses : plus de 70% des fermes du Pays Basque Nord se situent ainsi dans la montagne.

 

Une part importante d’agriculteurs parmi la population active basque

Selon les communes, la part d’agriculteurs dans la population active varie en moyenne entre 5 et 50%. Ce taux est particulièrement important dans les communes du Sud et de l’Est du Pays Basque français (Aldudes, Banca, Lecumberry, Sainte-Engrâce). A l’inverse, les agriculteurs sont peu nombreux dans les communes du Nord-ouest, à proximité de la côte.

Par rapport à la moyenne française, la proportion d’agriculteurs au sein de la population active est deux fois plus importante.

Les agriculteurs ont la possibilité de se regrouper au sein de coopératives agricoles, qui se chargent de collecter et de transformer les productions agricoles. Le groupe Lur Berri, une des principales coopératives agricoles de la région. Basée dans les Pyrénées-Atlantiques, elle regroupe ainsi près de 5 000 agriculteurs.

 

Des agriculteurs plus jeunes qu’ailleurs

Les agriculteurs sont dans cette région globalement plus jeunes que dans le reste de la France. D’après une étude publiée en 2015 par Agreste-Aquitaine, l’âge moyen des agriculteurs dans le Pays Basque est de 49 ans.

Plus de 21% des exploitations sont gérées par des personnes ayant moins de 35 ans, ce qui est 5% plus important que dans le reste du pays.

 

Les différents types d’agriculture : une région dominée par la culture céréalière et l’élevage

 

  • Les productions de céréales, de fruits et de légumes

 

Le maïs représente la principale production céréalière du Pays Basque français. Le département des Pyrénées-Atlantiques est par ailleurs le deuxième plus grand producteur de maïs à l’échelle nationale. Il existe également quelques exploitations de pommes, de cerises, de piment et de produits biologiques.  La culture des céréales est particulièrement implantée dans les vallées de l’Adour et de la Bidouze ainsi que les communautés de communes d’Amikuze et de Bidache.

 

  • L’élevage : prédominance des élevages ovins et bovins

 

Selon une étude publiée en 2015 par Agreste Aquitaine, près de 8 agriculteurs basques sur 10 sont éleveurs.

L’élevage ovin laitier et l’élevage bovin représentent la majeure partie des élevages de la région. Les élevages de vaches sont particulièrement présents dans les communes du Pays de l’Hasparren, à proximité de la côte basque.

Le lait de brebis est ensuite utilisé pour la fabrication de fromages traditionnels basques comme le Roncal, l’Idiazabal ou encore l’Ossau-iraty. Il existe aussi des élevages de porcs basques.

 

  • Le vin : le vignoble d’Irouléguy

 

Le Pays basque est également une région viticole. Les vignobles sont principalement situés dans le Pays Basque espagnol, le seul situé en France étant l’AOC d’Irouléguy. Réparti sur 15 communes des Pyrénées-Atlantiques, le vignoble d’Irouléguy s’étend sur une superficie totale de 220 hectares. La production de vin est composée à 70% de vin rouge, à 20% de rosé et à 10% de vin blanc.

Les cépages cultivés pour la production des vins rouges et rosés sont le tannat, le cabernet sauvignon et le cabernet franc. Les principaux cépages blancs sont le petit manseng, le gros manseng et le courbu blanc.